Skip to main content

Escroqueries courantes à surveiller

Les exemples suivants présentent des escroqueries courantes qui ciblent les aînés.

L’escroquerie des grands-parents
Un fraudeur appelle un aîné en se faisant passer pour son petit-fils. Il lui demande ensuite d’envoyer de l’argent de toute urgence au moyen d’un service de virement de fonds.

L’escroquerie romantique
Un fraudeur bâtit une relation de confiance avec un aîné sur les médias sociaux. Une fois la confiance bien établie, le fraudeur demande de l’argent. Il s’agit du type de fraude visant les aînés le plus fréquent selon le Centre antifraude du Canada.

Le verrouillage du compte
Une personne aînée reçoit un message frauduleux de sa banque l’avisant que si elle ne clique pas sur le lien qui s’y trouve, elle ne pourra plus accéder à ses fonds. Lorsqu’elle clique sur le lien, on lui demande d’entrer ses renseignements financiers à la page qui apparaît.

L’escroquerie sous forme de carte-cadeau
Une personne aînée reçoit un courriel ou un appel téléphonique lui demandant d’acheter des cartes-cadeaux ou de transférer des fonds à des organisations comme l’Agence du revenu du Canada ou à Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada en utilisant des cartes-cadeaux ou des cartes de crédit prépayées.